ALISE (www.alise-vaire.fr)

LES FRELONS ASIATIQUES (Vespa velutina nigrithorax)

31 Décembre 2017 , Rédigé par Alain DENIS Publié dans #Dossiers Alise

En 2016, notre association ALISE s'est intéressée à la prolifération locale du frelon asiatique (Vespa velutina nigrithorax appelé également frelon à" pattes jaunes") . Le frelon asiatique a été accidentellement introduit en France il y a environ une quinzaine d'années. Il est arrivé en Vendée en 2009. Cette même année, 14 nids ont été recensés et détruits dans notre département . En 2010: 200 nids, en 2011: 485 nids, en 2014: 993 nids. On constate une augmentation importante d'où l'importance de pratiquer le piégeage, afin de limiter la colonisation.

 Plus de 70 % du territoire français est touché.

Frelon asiatique à patte jaune

 

Ce redoutable prédateur d'abeilles, est aussi un danger pour les personnes les plus fragiles et allergiques.

 

Comment le reconnaître:

Les individus sont de couleur sombre avec une large bande orangée sur le bout de l'abdomen. La couleur de la tête est orangée. La partie inférieure des pattes est jaune. Il mesure entre 2.6 et 2.8 cm. Les reines mesurent  largement  plus de 3 cm.

 

Le nid du frelon asiatique

Connaître le cycle de reproduction pour mieux piéger:  La" femelle fondatrice" du frelon asiatique naît à l'automne. Ces reines sortent du nid pour faire des réserves de sucre avant l'hiver. Aux premiers gels, elle quitte le nid pour trouver une cachette où hiberner. Le reste de la colonie est alors abandonné.. et succombe . Un nid peut produire 150 nouvelles reines fondatrices.... Aux premiers redoux, vers la mi-février, la reine s'éveille et s'envole en quête de SUCRES énergisants afin de reprendre des forces pour bâtir un nouveau nid et y pondre. Durant 45 jours (entre le 15 février et le 1° Mai), elle est la seule à s'y occuper de ses larves. C'EST A CE MOMENT QU'IL FAUT LA PIÉGER. Car si rien n'est fait, au moins 150 nouvelles reines s'envoleront de chaque nid à l'automne, et le cycle recommencera.

 

Comparaison du frelon asiatique avec nos espèces communes

 

Pour le piégeage, une simple bouteille d'eau vide, on coupe le haut à 1/4 de la hauteur pour faire un entonnoir que l'on retourne, fixer le tout avec du fil de fer. Prévoir un couvercle au dessus de l'entrée pour protéger l'appât de la pluie.

 

Le piège le plus simple est le plus efficace, il n'est effectivement pas sélectif mais pour avoir testé les pièges soit disant sélectifs, les rapports de prises sont de 1 à 100.  !

 

Pour l'appât, il faut observer la nature.... Au printemps, il n'y a pas de fruits dans nos vergers... et les "bêbêtes" ont besoin de SUCRE; du sirop de canne pur (pour l'énergie) avec un peu de sirop de grenadine de framboise ou de sureau (pour l'odeur), est un mélange très efficace. Suspendre les pièges au soleil pour la fermentation et ce cocktail sera irrésistible dés que la température extérieure atteindra les 15°.

Pour L'automne, nos "bêbêtes" raffolent de pommes bien sucrées, adorent le raisin et se choutes carrément aux figues mures... Faire un mélange jus de pommes (pur jus) et sucre de canne + bière, ou Jus de raisin (pur jus) et sucre de canne + bière. Pour la" fête", mixer des figues bien mures ajouter un peu de sucre de canne. Pour ma part je fais 2 pièges de chaque que je dispose au verger sur les pommiers, la vigne et mon figuier.

Chaque printemps, depuis plus de 5 ans je piège plus de 100 frelons asiatique au printemps et plus du double l'automne.  À vous de jouer ! ATTENTION ÇA PIQUE....

Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article